À Charles Spon, le 8 janvier 1650
Note [74]

Siméon Piget, libraire-imprimeur de Paris, avait été reçu maître en 1639 après avoir travaillé chez Martin Du Puy depuis 1628. Adjoint de Robert Ballard, syndic de la librairie en 1652, Piget fut lui-même élu syndic en 1665. Il avait acheté le fonds de Joseph Cottereau en 1638 et la maison de La Hure du Sanglier. Il ouvrit une librairie à Paris rue Saint-Jacques, À la Prudence (ou À la Fontaine, adresse de Gilles Morel dont il avait aussi acheté le fonds en 1647, et à qui il était associé). Piget mourut aveugle le 4 mars 1668 (Renouard). Il revendiquait alors le privilège du Sennertus comme ayant droit d’un des membres de la société des cinq libraires qui avait imprimé l’édition parisienne de 1641 (v. notes [12], lettre 44, et [55], lettre 219).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 janvier 1650. Note 74

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0211&cln=74

(Consulté le 13.08.2022)

Licence Creative Commons