À Jean Vassan de Saint-Paul, le 8 novembre 1643
Note [8]

Ouvrage anonyme (attribué à Paul Hay Du Chastel, père ou fils) paru en 1643 (sans lieu ni nom d’éditeur, in‑4o).

Jean-Baptiste d’Ornano (Sisteron 1581-Vincennes 2 septembre 1626) était petit-fils de Sampiero Corso (1498-1567), colonel dans les armées de François ier, qui mena le premier soulèvement des Corses contre leurs occupants génois. Comte de Montlaur, maréchal de France en 1626, Ornano avait été nommé en 1619 premier gentilhomme de la chambre de Monsieur Gaston, frère cadet de Louis xiii, surintendant de sa Maison et de ses finances, et lieutenant de sa compagnie d’hommes d’armes. Ayant pris part à la conspiration de Chalais (v. note [16], lettre 13), le maréchal fut arrêté le 4 mai 1626 et enfermé à Vincennes pour y mourir le 2 septembre d’une « dysenterie accompagnée de rétention d’urine », que certains prirent pour un empoisonnement.

V. note [5], lettre 77, pour le plomb où se trouvait alors le défunt cardinal.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Jean Vassan de Saint-Paul, le 8 novembre 1643. Note 8

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0096&cln=8

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons