À Johann Theodor Schenck, le 1er octobre 1665, note 8.
Note [8]

V. notes :

  • [3], lettre 819, pour la réédition des « Œuvres complètes » de Daniel Sennert qu’on entamait seulement à Lyon ; elle parut en 1666, en cinq tomes in‑fo, dont le dernier contient deux centuries inédites de lettres échangées par Sennert et Michaël Döring ;

  • [11], lettre 726, pour l’Hippocrate posthume de Johannes Antonides Vander Linden (Leyde, 1665), publié par son fils aîné Hendrik.

Pour la tumeur mammaire d’Anne d’Autriche (v. note [3], lettre 806), « écrouelleuses » est ici à lier aux écrouelles (v. note [10], lettre 274) dans le sens d’adénopathies ulcérées d’origine cancéreuse, et non tuberculeuse.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Theodor Schenck, le 1er octobre 1665, note 8.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1407&cln=8

(Consulté le 17/06/2024)

Licence Creative Commons