De Roland Desmarets de Saint-Sorlin, Avant 1650
Note [8]

Épaphrodite de Chéronée (en Boétie) est un grammairien du ier s. qui n’est essentiellement connu que par ce qu’en a dit la Souda de Suidas (Adler number “ epsilon, 2004 ”, traduit de l’anglais) : {a}

« Il naquit esclave dans la maison du grammairien Archias d’Alexandrie, qui veilla à son éducation. Il fut ensuite acheté par Modestus, préfet d’Égypte, et devint le précepteur de son fils Petelinus. Il séjourna à Rome depuis Néron jusqu’à Nerva : {b} c’était au temps où vivait Ptolémée, fils d’Héphæstios, {c} ainsi que de nombreux autres éminents pédagogues. Achetant constamment des livres, il posséda 30 000 volumes, tous sérieux et bien choisis. Il était grand de stature imposante et de peau sombre, comme un éléphant. Il résidait dans la ville qui porte le nom de Phaïnanokoria, {d} où il acheta deux maisons. Il mourut à l’âge de 75 ans, atteint d’hydropisie, {e} et a laissé un nombre considérable d’écrits. » {f}


  1. V. note [47] du Grotiana 2.

  2. Soit entre 54-68 (règne de Néron) et 96-98 (Nerva).

  3. Grammairien originaire d’Alexandrie.

  4. Énigme géographique qui a donné lieu à diverses hypothèses.

  5. V. note [12], lettre 8.

  6. Il s’agirait de commentaires sur Homère et d’autres grands littérateurs grecs antiques.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Roland Desmarets de Saint-Sorlin, Avant 1650. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9097&cln=8

(Consulté le 05.10.2022)

Licence Creative Commons