À Claude II Belin, le 28 mai 1635
Note [9]

Jean i Riolan (Amiens 1539-Paris 1606) vint jeune à Paris, où il professa la physique au Collège de Boncourt, et fut reçu docteur régent de la Faculté de médecine en 1574, dont il devint doyen de 1586 à 1588. Il se maria en 1574 avec Anne Piètre, fille de Simon i, et sœur de Simon ii et de Nicolas. De cette union naquirent cinq enfants : l’aîné, Jean ii Riolan (v. note [7], lettre 51), fut le patron de Guy Patin ; sa sœur cadette, prénommée Anne, comme leur mère, épousa Charles i Bouvard (v. note [15], lettre 17).

Riolan le père a amplement commenté les ouvrages de Jean Fernel (mort en 1558, v. note [4], lettre 2) et laissé plusieurs ouvrages, dont les plus marquants furent :

  • Ad impudentiam quorumdam chirurgicorum qui medicis æquari, et chirurgiam publice profiteri volunt, pro veteri dignitate medicinæ Apologia philosophica,

    [Apologie philosophique : contre l’impudence de certains chirurgiens qui veulent être les égaux des médecins et faire reconnaître publiquement la chirurgie ; et pour l’ancienne dignité de la médecine] ; {a}

  • Universæ Medicinæ Compendia,

    [Abrégés de toute la médecine] ; {b}

  • Ars bene medendi,

    [L’Art de bien remédier] ; {c}

  • Chirurgia,

    [Chirurgie] ; {d}

  • Opera omnia. Tam hactenus edita, quam posthuma, Authoris postrema manu exarata et exornata : quibus universam medicinam fideliter et accurate descripsit, atque illustravit.

    [Œuvres complètes. Tant déjà publiées que posthumes, revues et augmentées par la dernière main de l’auteur ; où il a fidèlement et soigneusement décrit et mis en lumière toute la médecine]. {e}


    1. Paris, Denis Valles, 1577, in‑4o de 16 pages.

    2. Paris, Plantin, chez Hadrien Périer, 1598, in‑8o de 330 pages.

    3. Ibid. et id., 1601, in‑8o de 406 pages.

    4. Leipzig, héritiers de Franciscus Schnelbolzius, 1601, in‑8o de 175 pages.

    5. Paris, Plantin, chez Hadrien Périer, 1610, in‑fo de 665 pages, avec son portrait daté de 1600.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 28 mai 1635. Note 9

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0022&cln=9

(Consulté le 29.06.2022)

Licence Creative Commons