À Claude II Belin, le 12 décembre 1651, note 9.
Note [9]

Derniers recueils de réponses par lettres de Fortunio Liceti (v. note [70], lettre 150) :

  • De Providentia : Nimbiferi gripho : Terræ motu : Aliisque pluribus admirandis et arduis, Quinto-Quæsitis per epistolas a claris viris Responsa…

    [Réponses… à la cinquième série de questions que d’illustres hommes ont posées par lettres : sur la providence ; sur l’énigme de la pluie ; sur le mouvement de la Terre ; et sur plusieurs autres sujets admirables et ardus] ; {a}

  • De sexto quæsitis, Resurrectione multiplici : Ænigmate mirabili : Morborum enormi catastrophe : Diaria phlebotomiam renuente : Muliebri complexione calidiore virili, Responsa…

    [Réponses… à la sixième série de questions : sur les multiples formes de la résurrection ; sur une énigme admirable ; sur l’intarissable résurgence des maladies ; sur le refus de la saignée dans la fièvre éphémère ; sur la complexion plus chaude des femmes que des hommes] ; {b}

  • De septimo quæsitis : Creatione filii Dei ad intra theologice denuo controversa : Numinis efficientia, sive concursu Dei cum causis secundis ad effectus producendos, et pravos speciatim : Salute Animæ Aristotelis : Diabolo homicida ab initio, qui nec in veritate stetit, quia mendax est, et pater eius : Oraculo S. Paulini, Esto Peripateticus Deo, et Pythagoreus Mundo : Ratione, ac origine Moris antiqui, singulariter in convivio bibendi : Simplicibusque Complexionibus, inter Medicos principes controversis Responsa…

    [Réponses à la septième série de questions : sur la création du fils de Dieu, qui est de nouveau théologiquement controversée parmi nous ; sur le pouvoir divin, ou le concours de Dieu et des causes secondes pour produire des effets, spécialement mineurs ; sur le salut de l’âme d’Aristote, sur l’assassinat commis sous l’influence du diable qui, en vérité, n’a pas tenu debout, parce qu’il est mensonger et qu’il en est l’auteur ; sur l’oracle de saint Paulin, Sois péripatéticien à l’égard de Dieu, mais pythagoricien à l’égard du monde ; sur la raison et l’origine des coutumes antiques, et singulièrement sur celle de boire au cours des banquets ; sur les médicaments simples et composés qui font l’objet de controverses parmi les plus éminents médecins…] ; {c}

  • une huitième série allait paraître sous le titre de Hieroglyphica…. {d}


    1. Udine, Nicolaus Schirattus, 1648, in‑8o.

    2. ibid. et id. 1648, in‑8o.

    3. ibid. et id. 1650, in‑4o.

    4. Padoue, 1653, v. notules {a} et {d}, note [2], lettre 803.

Guy Patin ajoutait, du même auteur :

De Lucernis antiquorum reconditis libb. sex : In quibus earum recens inventarum adhuc ardentium observationes multæ primum afferuntur : Aliorum opiniones omnes de ipsarum attributis dein expenduntur : Earum causæ, proprietates, differentiæque singulæ deinceps ex rei natura deteguntur : Pluresque dubitationes e traditis emergentes demum eluuntur. Explicatis diligenter abditissimis quæstionibus de ignium causis, origine, varietate, duratione, motu et extinctu : De Antiperistati, Fumo, Cinere, Lentore, Mistis incombustibilibus, Brutorum Funeribus, et aliis Naturæ Arcanis. Declaratisque plurimis Antiquitatis ritibus Lychnos supra centum effigiantibus…

[Les Lampes oubliées des anciens en six livres, où : on présente pour la première fois maintes observations sur celles qu’on a récemment découvertes et qui fonctionnent encore ; on pèse ensuite avec soin toutes les opinions des autres auteurs sur leurs attributs ; puis on dévoile naturellement chacune de leurs causes, propriétés et différences ; et on efface enfin plusieurs doutes que la tradition écrite a engendrés. On explique avec soin des questions profondément ensevelies sur les causes, l’origine, la diversité, la durée, le mouvement et l’extinction des flammes ; sur l’antipéristase, la fumée, la cendre, la flexibilité, les mélanges incombustibles, les funérailles des bêtes sauvages, et d’autres secrets de la Nature. On décrit plusieurs rites de l’Antiquité figurant plus de cent lampes…] {a}


  1. ibid. et id. 1652, in‑fo.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 12 décembre 1651, note 9.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0276&cln=9

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons