À Charles Spon, le 16 novembre 1655

Note [4]

Charles de Saint-Germain avait été carme déchaussé. Défroqué, il avait été mis en prison pour libertinage de mœurs et relevé de ses vœux, avant de devenir médecin ordinaire du roi. La production médicale de Saint-Germain était alors déjà conséquente :

V. infra note [8] pour la plus mémorable contribution de Saint-Germain à l’histoire de la médecine française au xviie s.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1655, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0426&cln=4

(Consulté le 19/06/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.