Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2

Note [15]

Le « comte Maurice » est le nom qu’on donnait à Maurice de Nassau (Dillenburg, Hesse 1567-Breda 1625), prince d’Orange. Devenu stathouder de Hollande et Zélande un an après l’assassinat de son père, Guillaume le Taciturne, il poursuivit la guerre d’indépendance contre l’Espagne.

Maurice de Nassau avait accédé au pouvoir grâce à l’appui de Johan van Oldenbarnevelt (parfois appelé Olden Barnevelt, Amersfoort 1547-La Haye 1619), habile et très influent partisan de l’indépendance, conseiller de Guillaume le Taciturne. Grand pensionnaire des États de Hollande en 1586, il devint le principal ministre du jeune comte Maurice ; mais à partir de 1600, des dissensions se firent jour entre les deux hommes sur des motifs politiques et religieux : partisan de la paix négociée avec l’Espagne, Odenbarnevelt fut l’un des artisans de la trêve de Douze Ans (1609-1621, v. notes [6], lettre 453, et [10], lettre 529) ; dans la grande querelle théologique qui agitait la Hollande, le grand pensionnaire prit le parti des arminiens, mais le stathouder se rangea du côté des gomaristes (v. supra note [12]). Les choses empirèrent et, en 1618, sur ordre de Maurice de Nassau, Oldenbarnevelt fut arrêté avec ses partisans (dont Hugo Grotius, v. note [10], lettre 512), puis mis en procès et condamné à mort ; il eut la tête tranchée en mai 1619.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 15.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8201&cln=15

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.