Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 12.
Note [12]

Sibrandus (Sybrandus) Lubbertus (Sibrand Lubbert, Langwarden, Basse-Saxe vers 1555-Franeker 1625) a enseigné la théologie calviniste à l’université de Franeker pendant 40 ans : depuis la fondation de cette académie, en 1585, jusqu’à sa mort. Il fut l’acerbe contradicteur des idées politico-religieuses défendues par Grotius dans son ouvrage intitulé :

Ordinum Hollandiæ ac Westfrisiæ Pietas. Ab improbissimis Multorum Calumniis, simulque a nupera Sibrandi Lubberti Episola, quam ad Reverendissimum Archiepiscopum Cantuariensem scripsit, vindicata : Per Hugonem Grotium eorundem Ordinum Fisci Advocatum. {a}

[La Piété des États de Hollande et de Frise-Occidentale. Hugo Grotius, leur avocat fiscal, l’a justifiée contre les calomnies malhonnêtes de nombreuses gens, et contre la lettre que Sibrandus Lubbertus a récemment écrite à l’archevêque de Canterbury].


  1. Leyde, Johannes Patius, 1613, in‑4o de 82 pages.

Cette dispute marqua les débuts de la longue querelle entre purs calvinistes (gomaristes) , partisans de la prédestination, et arminiens (remontrants), défenseurs du libre arbitre, qui faillit plonger les Provinces-Unies dans la guerre civile (v. notes [7], lettre 100, et [33] du Borboniana 7 manuscrit).

Les calvinistes célèbrent la communion pour recevoir l’esprit du Christ, mais en niant la transsubstantiation que le dogme catholique établit comme fondement de l’Eucharistie (v. note [5], lettre 952). L’article de Bayle sur Lubbert n’évoque pas les doutes religieux qui, selon Grotius, le préoccupèrent dans les dernières années de sa vie.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 2, note 12.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8201&cln=12

(Consulté le 27/02/2024)

Licence Creative Commons