Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine
Note [1]

Jean Piètre, fils de Nicolas (v. note [5], lettre 15), avait été élu doyen pour une année le 7 novembre 1648, puis, comme il était habituel, renouvelé pour une seconde année le 6 novembre 1649.

Pour que les assemblées de la Compagnie soient valides, la coutume exigeait que chacun des docteurs régents de la Faculté de médecine de Paris ait reçu à son domicile une convocation imprimée, portant son nom manuscrit, qui lui était portée par un bedeau (bidellus en latin). Tel était le nom qu’on donnait anciennement aux sergents dans les juridictions subalternes. On les appelait aussi appariteurs (apparitores) : ils « servent d’huissiers et de porte-masses dans les universités, qui marchent devant le recteur et les facultés » (Furetière).

Louis de La Roche était alors premier ou grand appariteur de la Faculté. Placé sous les ordres du doyen, il veillait au bon déroulement de tous les actes, réunions et cérémonies de la Faculté ; il était assisté d’un adjoint. Les deux autres facultés (théologie et droit canonique) et les quatre nations (Faculté des arts) qui composaient l’Université de Paris possédaient chacune leurs bedeaux ; v. note [15] des Affaires de l’Université en 1651‑1652 pour ces 14 appariteurs qui escortaient le recteur dans ses processions solennelles.

Le serment que devaient prêter les bedeaux de la Faculté de médecine est transcrit dans les Comment. F.M.P. (préambules du tome xiv) :

Formula jusjurandi quod dari debet ab apparitoribus coram universa Facultate, cum ad apparitoris munus asciscuntur. Debet a Decano proponi [Formule du serment que doivent prêter les appariteurs, en présence de toute la Faculté, quand il accèdent à leur charge. À prononcer par le doyen].

« Vous jurez que vous n’avez rien baillé à personne pour être admis à la charge de bedeau.
Que vous servirez la Faculté en cette qualité avec tout le respect, la soumission et fidélité qu’on peut désirer.
Que si vous apprenez ou découvrez quelque chose qui regarde l’intérêt ou de la Faculté en particulier ou de l’Université, vous lui révélerez fidèlement.
Vous le jurez et promettez, la main sur l’Évangile. »

Le doyen Piètre a transcrit la Formula fideiussionis vel satisdationis pro Maiore Apparitore [Formule de garantie ou caution pour le grand bedeau], Louis de La Roche (Comment. F.M.P., tome  xiii, fo cccxci ro) :

« Par devant les notaires garde-notes du roi, notre Sire, au Châtelet de Paris, soussignés, fut présent honorable homme Jean Guichard, barbier, valet de chambre de Son Altesse Royale, {a} demeurant à Paris, fue Galante, paroisse Saint-Séverin, {b} lequel s’est rendu caution envers MM. les doyen et docteurs régents de la Faculté de médecine à Paris de la personne de Louis de La Roche, bourgeois de Paris, et de Marie Huart, sa femme, ses père et mère, qui est entré cejourd’hui au service des dits sieurs, en qualité de grand bedeau de ladite Faculté, promettant ledit Guichard qu’en cas que ledit Louis de La Roche fasse aucun tort, perte et dommage aux dits sieurs dans le maniement qu’il pourra avoir en ladite Faculté, de le réparer et amender incontinent le cas advenu et à leur volonté ; et pour l’exécution des présentes, ledit Guichard élit son domicile irrévocable en cette ville de Paris, en la maison où il est demeurant, < ci->devant déclarée ; auquel lieu, promettant obligeance et renonçant corps et biens. Fait et passé aux études des notaires soussignés, l’an mil six cent quarante-neuf, le cinquième jour d’août après-midi, et a signé la minute des présentes, demeurée en l’escarcelle des notaires soussignés. »


  1. Le duc Gaston d’Orléans, frère du roi.

  2. V. note [11], lettre 96.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 1A. Novembre 1650-novembre 1651, Actes de la Faculté de médecine. Note 1

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8182&cln=1

(Consulté le 05.07.2022)

Licence Creative Commons