De Reiner von Neuhaus, le 4 juillet 1662
Note [1]

V. note [5], lettre latine 199, pour les vers que, le 22 juin 1662, Guy Patin avait demandés à Reiner von Neuhaus pour louer les deux Patin, père et fils, et en orner le livre de Charles sur les médailles antiques des familles romaines (achevé d’imprimer le 7 septembre 1662, v. note [11], lettre 736). Neuhaus l’en remerciait ardemment dans son latin hyperbolique.

Son ode accompagnait probablement sa présente lettre, datée du 4 juillet julien (calendrier encore en usage dans les provinces-Unies, correpondant au 14 juillet grégorien). Dans l’édition imprimée des Familiæ Romanæ, elle porte celle du 1er juillet 1662 (qui est probablement celle de sa rédaction dans le calendrier julien). En tenant compte des délais postaux, tout cela prouve l’empressement de Neuhaus à honorer les Patin : dans la chronologie grégorienne, la prière de composer des vers lui est parvenue dans les tout premiers jours de juillet, il les a écrits le 11 et expédiés sur-le-champ pour qu’ils parviennent à leur destinataire trois jours plus tard (par le véloce courrier des Elsevier).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Reiner von Neuhaus, le 4 juillet 1662. Note 1

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9075&cln=1

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons