Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701)
Note [10]

Cet article complétant les deux précédents, je l’ai transféré ici (pages 92‑93) depuis les pages 111‑112 du Patiniana imprimé. Il ne figure pas dans le manuscrit de Vienne.

Guy Patin a pleuré la mort de Gabriel Naudé dans sa lettre du 26 août 1653 (8e paragraphe). V. notes :

  • [11], lettre 324, pour Tumulus [Tombeau] de Naudé, colligé par le P. Jacob de Saint-Charles, qui n’a pas été publié en 1653, mais en 1659 (Paris, Claude i Cramoisy, v. note [1], lettre latine 134) ;

  • [5], lettre 925, pour les deux éditions des Considérations politiques sur les coups d’État, celle, confidentielle et signée « G.N.P », de Rome (1639), et celle de Hollande (1667), qui portait le nom de « Gabriel Naudé, Parisien » ;

  • [6], lettre 46, pour Michel i Particelli d’Émery, surintendant des finances ;

  • [17], lettre 925, pour le passage des Considérations où Naudé transformait en légende l’exécution de Jeanne d’Arc à Rouen en 1431 ; Patin y est revenu avec conviction dans ses lettres du 6 septembre 1663 à Johann Georg Volckamer (v. sa note [7]) et du 11 avril 1670 à André Falconet (v. sa note [5]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701). Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8199&cln=10

(Consulté le 27.01.2023)

Licence Creative Commons