À Charles Spon, le 22 mars 1648
Note [11]

Famiano (Famianus) Strada (Rome 1572-ibid. 6 septembre 1649), après être entré dans la Compagnie de Jésus, avait enseigné pendant 15 ans la rhétorique et l’éloquence au Collège romain. Il a composé des poésies latines, froides imitations des Anciens, mais son nom est resté attaché à son ouvrage historique sur la longue et opiniâtre lutte qui détacha les Pays-Bas de la domination espagnole, les deux décades de Bello Belgico [sur la Guerre de Flandre] (Rome, Francesco Corbelleti, 1632, puis ses héritiers, 1647, 2 volumes in‑4o, v. note [6] du Naudæana 4).

  • La première décade porte le sous-titre ab excessu Caroli v. imp. an. 1555 usque ad initia præfecturæ Alexandri Farnesii [depuis la mort de l’empereur Charles Quint en l’an 1555 jusqu’au commencement du gouvernement d’Alexandre Farnèse].

  • La seconde, ab initio Præfecturæ Alexandri Farnesii Parmæ Placentiæque Ducis iii. an. md.lxx.viii usque ad an. md.xc [depuis le commencement du gouvernement d’Alexandre Farnèse, troisième duc de Parme et de Plaisance, en l’an 1578, jusqu’à l’an 1590] était alors rééditée à part in‑8o (Paris, Jean Du Val, et Anvers, Vve et successeurs de Jan Cnobbaert).

Pierre Du Ryer a donné une traduction française de l’ensemble (v. note [33], lettre 192). Tous ces livres, latins comme français, ont été réédités plusieurs fois. Strada s’y montre plein de partialité pour la cause de l’Espagne et du catholicisme. Le mordant Scioppius (v. note [14], lettre 79) attaqua cet ouvrage dans un injurieux pamphlet posthume intitulé Gasparis Scioppii Comitis claræ vallæ Infamia Famiani, cui adjunctum est ejusdem Scioppii de Styli Historici Virtutibus ac Vitiis Judicium, ejusdemque de Natura Historiæ et Historici Officio Diatriba, edita et cum indice copiosissimo in Infamiam, cura et industria Johannis Fabri Eloq. Prof. P. [L’Infamie de Famiani, par Caspar Scioppius, comte de Clara Valla, avec le Jugement du même Scioppius sur les vertus et les vices du style historique, et sa Diatribe sur la nature de l’histoire et la fonction de l’historien ; Johannes Faber, premier professeur d’éloquence, les a laborieusement et soigneusement édités en ajoutant un très riche index à l’Infamia] (Sorø, Georg Hantschen, 1658, in‑18) (G.D.U. xixe s. et Triaire).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 mars 1648. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0152&cln=11

(Consulté le 16.05.2021)

Licence Creative Commons