À Werner Rolfinck, le 16 août 1666
Note [11]

Une table des 14 livres, divisés en sections, elles-mêmes divisées en chapitres, fait en effet sérieusement défaut dans ce volumineux ouvrage (tantum opus). Le lecteur doit se satisfaire d’un Index rerum et verborum [Index des matières et des mots], certes riche, mais insuffisant pour rendre la consultation commode.

Le livre v tout entier (pages 443‑562) porte « sur la nature des médicaments purgatifs ». Il est intitulé De materiis præsidiorum pharmaceuticis, quæ respiciunt causam morbi, vacuationem indicantem, per alvum et vomitum [Les remèdes pharmaceutiques qui s’attaquent à la cause de la maladie, quand elle justifie l’évacuation, par la défécation et par le vomissement] et comporte neuf sections (dont les titres pèchent par leur syntaxe latine) :

  1. De vacuantibus per alvum, et vomitum, leniendo [Évacuants par défécation (par le bas) et par vomissement (par le haut), qui agissent de manière douce], 29 chapitres ;
  2. De præparantium medicamentorum materiis [Compositions des préparations médicamenteuses], 12 chapitres ;
  3. Materias per alvum purgantium medicamentorum proponit, in cacochymia biliosa [Présente la composition des médicaments qui purgent par défécation dans la cacochymie bilieuse (autrement nommés cholagogues)], 2 chapitres ;
  4. Materias per alvum purgantium medicamentorum proponit, in cacochymia pituitosa [Présente la composition des médicaments qui purgent par défécation dans la cacochymie pituiteuse (autrement nommés lymphagogues)], 13 chapitres ;
  5. Materias per alvum purgantium medicamentorum proponit, in cacochymia melancholica [Présente la composition des médicaments qui purgent par défécation dans la cacochymie mélancolique (autrement nommés mélanocholagogues)], 4 chapitres ;
  6. Materias per alvum purgantium medicamentorum proponit, in cacochymia serosa [Présente la composition des médicaments qui purgent par défécation dans la cacochymie séreuse (autrement nommés hémagogues)], 9 chapitres ;
  7. Materias per alvum ex singulis, imprimis secunda et tertia corporis regione purgantium medicamentorum ποικιλοχυμαγογος proponit [Présente la composition des médicaments poïkilochymagogues qui purgent (diverses humeurs en même temps) par défécation une seule région du corps, principalement la deuxième (thorax) et la troisième (abdomen)], 14 chapitres ;
  8. Materias per os, ex publica secunda et tertia corporis regione purgantium medicamentorum, seu vomitorum proponit [Présente la composition des médicaments qui purgent par vomissement à la fois la deuxième et la troisième région du corps], 7 chapitres ;
  9. Materias clysterum proponit [Présente la composition des clystères], 6 chapitres.

Découragé sans doute par la complexité de ce monument difficilement pénétrable, Guy Patin a pu (comme moi) se contenter de chercher les entrées de l’index consacrées à l’antimoine ; et eut alors la satisfaction de n’en trouver qu’une seule, renvoyant à la page 949 :

Antimonium imperfecta metalla absorbet et in auras evomit, auro parcit. Inficias itur, panaceam omnibus corporum dyscrasiis resistere, iis autem, quæ naturaliter insunt, parcere.

[L’Antimoine engloutit les métaux imparfaits, à l’exception de l’or, et les vomit dans l’atmosphère. Il est contestable que ce soit une panacée qui s’oppose à toutes les dyscrasies du corps, tout en ménageant celles qui leur sont naturellement innées]. {a}


  1. Le latin généralement impur, pour ne pas dire barbare, de ce livre en rend la traduction difficile et incertaine. La dyscrasie est le nom grec (duskrasia) de l’intempérie des humeurs (v. note [2] de la Consultation 18).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Werner Rolfinck, le 16 août 1666. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1438&cln=11

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons