À Charles Spon, le 6 mars 1657
Note [13]

Pietro Sarpi, dit Fra Paolo (Venise 1552-ibid. 1623), fils et orphelin d’un négociant ruiné, fut élevé par un oncle qui tenait une école. Brillant élève, il entra à 13 ans dans l’Ordre des servites (v. note [5] du Borboniana 6 manuscrit) et substitua alors à son prénom de Pietro celui de Fra Paolo. Ayant reçu la prêtrise en 1574, Sarpi s’acquit d’abord un grand renom de théologien, puis étendit son génie à l’ensemble des connaissances de son temps. La partie la plus fameuse de sa vie commença en 1589 avec son retour à Venise où il se fit le champion efficace de l’opposition au pape. Sarpi a laissé de nombreux écrits principalement consacrés à la théologie, à la politique, au droit et à l’histoire. Il est surtout connu pour son Histoire du concile de Trente, publiée pour la première fois sous pseudonyme {a} et le titre de :

Historia del Concilio Tridentino. Nella quale si scoprono tutti gl’ artificii della Corte di Roma, per impedire che né la veritá di dogmi si palesasse, né la riforma del Papato, et della Chiesa si trattasse. Di Pietro Soave Polano.

[Histoire du concile de Trente. {b} Dans laquelle sont mis au jour tous les artifices de la curie romaine {c} pour empêcher que la vérité des dogmes ne soit mise en doute, et que la réforme de la papauté et de l’Église ne soit contestée. Par Pietro Soave Polano]. {d}


  1. Pietro Soave Polano [Pietre Soave natif de Pologne], anagramme de Paolo Sarpi Veneto [Paolo Sarpi natif de Venise].

  2. V. note [4], lettre 430.

  3. V. note [8] du Borboniana 1 manuscrit.

  4. Londres, Giovan. Billio, Regio Stampatore [Imprimeur du roi], 1619, in‑fo de 806 pages. Cette édition princeps a été suivie de nombreuses autres, italiennes, latines et françaises ; la première traduction en français a paru à Genève, Étienne Gamonet, 1621, in‑4o de 972 pages.

V. note [13] de la Consultation 16 pour la contribution de Fra Paolo à la découverte des valvules veineuses.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 mars 1657. Note 13

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0467&cln=13

(Consulté le 01.10.2022)

Licence Creative Commons