À Johannes Antonides Vander Linden, le 23 juillet 1655
Note [14]

« digne d’être livré aux flammes des bois maudits », Catulle (v. note [19], lettre 209).

V. note [4], lettre 340, pour la réédition lyonnaise (1655) de l’Ortus medicinæ [Naissance de la médecine…] de Jan Baptist Van Helmont.

Ce dernier assaut conclut une longue attaque de Guy Patin contre l’antimoine et la médecine chimique. Elle devait réagir à une réponse contradictoire que Johannes Antonides Vander Linden avait donnée à sa lettre du 27 avril 1655, où Patin avait déjà abordé le sujet (v. ses notes [3][7]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 23 juillet 1655. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1071&cln=14

(Consulté le 05.02.2023)

Licence Creative Commons