À André Falconet, le 5 mars 1660
Note [15]

« et là s’exprime l’injustice des dieux » (v. note [179], lettre 166). Le Rump Parliament (Parlement croupion), qui avait siégé de 1648 à 1653, avait été reconstitué de mars 1659 pour accompagner la dissolution du Protectorat (4 juin suivant). Le 16 décembre, il avait dû, sur l’ordre de Monck (v. note [2], lettre 585), admettre les parlementaires exclus à la fin de novembre 1648 (purge dite de Thomas Pride, l’un des signataires de la condamnation à mort de Charles ier) pour reconstituer le Long Parliament qui vota sa propre dissolution le 6 mars 1660 (v. note [11], lettre 95) en appelant à de nouvelles élections ; elles aboutirent à la formation du Convention Parliament, pro-royaliste, dont la première assemblée eut lieu le 15 avril (Plant).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 mars 1660. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0595&cln=15

(Consulté le 26.10.2020)

Licence Creative Commons