À Charles Spon, le 16 août 1650, note 17.
Note [17]

V. note [5], lettre 203, pour L’École de Salerne en vers burlesques (Paris, 1650) par Louis Martin, probable pseudonyme de Guy Patin, qui citait ensuite un opuscule intitulé :

Abrégé de la Vie, et Actions plus mémorables de Messire Guillaume Cousinot, {a} Chevalier, Seigneur de Monstreuil, Chambellan et Conseiller du Grand Conseil des Rois Charles vii. et Louis xi. et un des Maîtres des Requêtes ordinaire de leur Hôtel, et Bailly de Rouen : créé chevalier au siège mis devant ladite ville de Rouen, par le Roi Charles vii. cinq fois Ambassadeur en Angleterre, Commissaire député pour faire le procès au Duc d’Alençon, et Cardinal de La Balue, {b} et employé en plusieurs autres grandes Affaires. Tiré presque mot pour mot des Histoires publiques, et extrait d’un livre non encore imprimé, intitulé Recherches sur la vie et actions plus mémorables de Messire Guillaume Cousinot, etc. {c}


  1. Né au début du xve s., mort en 1484.

  2. Le duc Jean ii d’Alençon (1409-1476) avait été condamné à mort en 1458 pour félonie, mais grâcié par le roi Charles vii. À la suite d’une nouvelle conspiration contre la Couronne, il fut condamné une seconde fois en 1474, et amnistié par Louis xi, son filleul.

    Jean de la Balue (1421-1491), évêque d’Évreux puis d’Angers, cardinal en 1467, conseiller de Louis xi, fut emprisonné par le roi, pour trahison, de 1468 à 1480, puis exilé en Italie.

  3. Sans lieu ni nom ni date, in‑4o de 16 pages, avec épître signée Cousinot (probablement Jacques ii Cousinot plutôt que son père Jacques i, respectivement morts en 1646 et 1645, v. note [26], lettre 7, adressée « À Messire Messire René du Guesclin, Chevalier, Seigneur de Beaucé, Auvers, et autres lieux, Conseiller du roi en ses Conseils, et en son Grand Conseil », neveu « au huitième degré à la mode de Bretagne » de Bertrand du Guesclin (mort en 1380) et gendre de Jacques ii Cousinot (v. note [15], lettre 334).

    L’ouvrage annoncé à la fin du titre n’a pas été imprimé.


Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 août 1650, note 17.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=17

(Consulté le 20/04/2024)

Licence Creative Commons