À Charles Spon, le 12 septembre 1645
Note [2]

Didier Hérauld (Desiderius Heraldus, 1579-Paris juin 1649) avait d’abord professé le grec à l’académie de Saumur. Ayant pris part aux disputes qui troublaient les Églises protestantes, il se vit obligé d’abandonner sa chaire. Venu ensuite à Paris, il s’était fait recevoir avocat, et adonné à la jurisprudence et aux lettres. Il eut une violente controverse avec Saumaise (v. note [2], lettre 205).

Les travaux de Hérauld que signalait ici Guy Patin sont :

  • Arnobii Disputationum adversus gentes libri septem. M. Minucii Felicis Octavius. Editio nova, ad editionem romanam expressa… aucta et emendata. Desiderii Heraldi ad Arnobii libros vii animadversiones et castigationes,

    [Les sept livres de discussions d’Arnobe {a} Contre les nations. L’Octavius de Marcus Minucius Felix. {b} Édition nouvelle, tirée de l’édition de Rome… augmentée et corrigée. Remarques et corrections de Didier Hérauld sur les sept livres d’Arnobe] ; {c}

  • Q. Septimii Florentis Tertulliani Apologeticus. Desiderius Heraldus ex antiquis libris emendavit, commentario libro illustravit et duos digressorum libros, quibus eiusdem Tertulliani et aliorum scriptorum plurima loca qua emendantur, qua explicantur et illustrantur, adiecit. M. Minucii Felicis Octavius ; Desiderius Heraldus Ms. Reg. ope emendavit, et notas addidit.

    [L’Apologétique de Tertullien. {d} Didier Hérauld l’a corrigée à partir des livres anciens, et éclairée d’un commentaire libre, et y a ajouté deux livres de digressions, qui soit corrigent, soit expliquent et commentent de nombreux passages de Tertullien et d’autres auteurs. L’Octavius de M. Minucius Felix, que Désiré Hérault a corrigé à l’aide du manuscrit royal et a enrichi de notes]. {e}


    1. Arnobe, rhéteur numide, un des premiers apologistes latins du christianisme, né à Sicca, près de Carthage, vivait sous le règne de Dioclétien, vers le commencement du ive s.

    2. V. note [13], lettre 86.

    3. Paris, Marc Orry, 1605, in‑8o.

    4. V. note [19], lettre 119.

    5. Paris, Hadrianus Périer, 1613, in‑4o.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 septembre 1645. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0126&cln=2

(Consulté le 29.11.2022)

Licence Creative Commons