À André Falconet, le 16 août 1647
Note [2]

« Parmi lesquels j’honore par-dessus tout [Laurent] Joubert [v. note [8], lettre 137] et [Jean] Varanda ».

Jean Varenda (ou Varandal, Varandæus ; Nîmes 1563 ou 1564-Montpellier 1617) fut reçu docteur en médecine de l’Université de Montpellier en 1587, professeur en 1597, vice-chancelier en 1609, et en fut le doyen de 1609 à sa mort. Il ne publia rien de son vivant, mais ses disciples ont donné beaucoup d’écrits qu’ils prétendaient fidèlement recueillis d’après ses leçons ou ses manuscrits autographes. Dans toute sa correspondance, Guy Patin a montré un grand respect pour Varanda qu’il tenait pour « un des bons qui aient jamais été à Montpellier », et a collaboré avec ses amis lyonnais (Henri Gras, Charles Spon) à l’édition de ses Opera omnia (1658, v. note [10], lettre 485).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 16 août 1647. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0145&cln=2

(Consulté le 10.04.2020)

Licence Creative Commons