À Charles Spon, le 24 décembre 1649
Note [2]

« Je suis par nature ami de la vérité [φιλαληθης]. »

Guy Patin renvoyait au soi-disant portrait de Gerardus Johannes Vossius {a} qui figure en tête de ses :

Gerardi Ioannis Vossii Commentariorum Rhetoricorum, sive Oratorium Institutionum Libri sex, Quarta editione auctiores, et emendatiores.

[Six livres de Commentaires rhétoriques, ou Institutions oratoires, de Gerardus Johannes Vossius, augmentés et plus corrects dans cette quatrième édition]. {b}


  1. Sans légende, il est en tous points le même (quoique plus finement dessiné) que celui de Johannes Henricus Alstedius qui est référencé dans la note [1] supra. De toute évidence, les éditeurs de ce livre s’étaient mépris, car ce portrait est celui d’Alstedius, et non de Gerardus Johannes Vossius (v. note [3], lettre 53) ; mais Patin ne leur en imputait pas le tort, pensant que c’étaient leurs confrères de Lyon qui s’étaient mépris. Il est vrai que les deux personnages se ressemblaient un peu.

  2. Leyde, Ioannes Maire, 1643, in‑4o.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1649. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0210&cln=2

(Consulté le 04.10.2022)

Licence Creative Commons