À Charles Spon, le 7 janvier 1661
Note [21]

V. note [4], lettre 574, pour l’édition hollandaise des Œuvres de François Rabelais. Les premiers chapitres du Cinquième livre y décrivent le voyage de Pantagruel dans l’île sonnante (chapitre i) :

« Continuant notre route, naviguâmes par trois jours sans rien découvrir ; au quatrième, aperçûmes terre et nous fut dit par notre pilote que c’était l’île sonnante, et entendîmes un bruit de loin venant, fréquent et tumultueux, et nous semblait à l’ouïr que fussent cloches grosses, petites et médiocres, ensemble sonnantes comme l’on fait à Paris, à Tours, Jargeau, Nantes et ailleurs aux jours des grandes fêtes ; plus approchions, plus entendions cette sonnerie renforcée. »

« Le long épisode de l’île sonnante commence par une critique du jeûne, se poursuit par celle des institutions monastiques et des ordres de chevalerie, s’achève par celle du pape. C’est toute l’organisation cléricale qui est mise en cause » (Mireille Huchon).

D’abord publié en 1562 sous le titre de L’Île sonnante…, le Cinquième livre parut complet pour la première fois en 1564. Rabelais étant mort en 1553, il subsiste des incertitudes sur l’authenticité de ce dernier ouvrage qu’on lui attribue.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 janvier 1661. Note 21

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0662&cln=21

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons