À Charles Spon, le 24 septembre 1649
Note [22]

Barnabites : « sorte de religieux, qu’on nomme clercs réguliers de la Congrégation de Saint-Paul. Ils sont vêtus de noir et ont retenu les habits que les prêtres portaient du temps de leur établissement. Ce fut en 1533 qu’ils furent établis par bulles expresses du pape Clément vii. Leur occupation est d’instruire, de catéchiser et de servir dans les missions. Ils ont pour fondateur Antoine-Marie Zacarie. On les appelle barnabites à cause de l’église de Saint-Barnabé de Milan. Le peuple de Paris dit bernabites, mais mal. Le P. Bouhours dit dans sa Vie de saint Ignace que l’archevêque de Gênes souhaita fort d’unir la Congrégation des barnabites de Milan à la Compagnie de Jésus » (Trévoux).

Les carmes déchaussés formaient un Ordre à part des autres carmes et allaient sans chausses (v. note [36], lettre 309), c’est-à-dire jambes et pieds nus dans les sandales. V. note [49] du Borboniana 3 manuscrit pour leur fondation en Espagne au xvie s.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 septembre 1649. Note 22

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0198&cln=22

(Consulté le 10.08.2022)

Licence Creative Commons