À Charles Spon, le 7 janvier 1661
Note [29]

Homeri Poetarum omnium seculorum facile Principis Gnomologia, duplici Parallelismo illustrata ; Uno ex Locis S. Scripturæ, quibus Gnomæ Homericæ aut propre affines, aut non prorsus absimiles. Altero ex Gentium Scriptoribus ; ubi Citationes, Parodiæ, Allusiones, et denique loci Paralleli. Insertis hinc inde Observationibus Ethico-Politicis in Sententias, et ad Voces insigniores Notis Criticis. Cum triplici Indice, Sententiarum, Locorum S. Scripturæ, Vocabulorum. Quibus Mantissæ loco accessit Appendix continens Syllogen Testimoniorum de Homero, ex variis Auctoribus, qui Antiquis, qui Neotericis collectam. Per Jacobum Duportum Cantabrigiensem, Græcæ Linguæ nuper Professorem Regium.

[Gnomologie {a} d’Homère, le premier des poètes de tous les temps, éclairée par un double parallèle : le premier tiré des passages de la Sainte Écriture qui sont presque similaires au texte homérique, ou qui en diffèrent très peu ; {b} le second tiré des écrivains de diverses nations, où l’on trouve des citations, des parodies, des allusions, et des passages parallèles, à propos de quoi ont été insérées des observations ethno-politiques sur les sentences, et des notes critiques touchant aux mots les plus remarquables. Avec trois index : des sentences, des passages de la Sainte Écriture, et du vocabulaire. Y a été ajouté, pour tenir lieu de mantisse, un Appendice contenant une revue des témoignages que divers auteurs, antiques comme modernes, ont rendus sur Homère. Par Jacobus Duportus, {c} natif de Cambridge, naguère Regius Professor de langue grecque]. {d}


  1. Recueil de sentences.

  2. L’œuvre homérique et la Bible ayant probablement été écrites vers le viiie s. av. J.‑C., plusieurs auteurs ont cherché des concordances entre les deux textes : v. note [6] du Borboniana 8 manuscrit (première citation de Bayle) pour Jean Dorat (Auratus), professeur de grec au Collège de France au xvie s., qui s’est particulièrement adonné à cet exercice.

  3. Outre les fonctions universitaires qu’il a exercés, James Duport (1606-1679) a été chapelain de Charles ii.

  4. Cambridge, Johannes Field, 1660, in‑4o de 291 pages.

V. note [52], lettre 292, pour chasse-marée qui avait égaré cet ouvrage que Guy Patin attendait.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 janvier 1661. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0662&cln=29

(Consulté le 05.12.2022)

Licence Creative Commons