À Claude II Belin, le 28 octobre 1648, note 3.
Note [3]

« de l’Âme et ses facultés, jusqu’au point où un médecin les peut considérer » (v. notes [59] et [60], lettre 150). Caspar Hofmann n’a fait paraître en 1648, à Paris, que l’Institutionum suarum medicarum Epitome… [Abrégé de ses Institutions…] (v. note [26], lettre 150) dont aucune partie ne se rapporte spécifiquement aux facultés de l’âme.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 28 octobre 1648, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0162&cln=3

(Consulté le 17/06/2024)

Licence Creative Commons