À Charles Spon, le 1er octobre 1666
Note [3]

Gilles Le Maître (mort en 1562), seigneur de Cincehour, fut avocat puis avocat général et enfin, élevé par Henri ii à la dignité de premier président du Parlement de Paris en 1551 (Popoff, no 26). Jérôme Le Maître, seigneur de Bellejamme, reçu en 1646 conseiller au Parlement en la quatrième des Enquêtes, puis président de cette même Chambre en 1656, était l’arrière-petit-fils de Pierre Le Maître, frère cadet de Gilles, le premier président. Il mourut de la petite vérole le 21 décembre 1669 (Popoff, no 116, et note [8], lettre 974).

Gaston d’Orléans n’avait plus besoin d’archiatre depuis son décès en 1660. V. notes [12], lettre 528, pour Charles Delorme, mort en 1678, et [14], lettre 246, pour Abel Brunier, mort en 1665. Pierre Gatulle a détaillé ce qui est connu de ces deux médecins et de Rodolphe Le Maistre au service de Monsieur dans son article intitulé L’estime et la dignité : parcours et mécanismes de la reconnaissance des médecins de Gaston d’Orléans (Actes du 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, « Célèbres ou obscurs : hommes et femmes dans leurs territoires et leur histoire », Bordeaux, 2009 ; Paris, Éditions du CTHS, 2012, pages 127‑133) : Delorme a servi le prince de 1630 à 1632, suivi par Brunier.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er octobre 1666. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0878&cln=3

(Consulté le 06.02.2023)

Licence Creative Commons