À Hugues de Salins, le 22 février 1667
Note [3]

« est pour moi inconnu et obscur ».

Le Observationum et curationum medicinalium de febribus publice grassantibus : Cum morbis epidemiis, deque febribus malignis, contagiosis, pestilentibus, ac peste : Liber sextus : In quo earum caussæ, signa, prognoses, curatio graphice depinguntur : D. Petro Foresto Alcmariano, Medico, auctore. Accessit liber septimus Observationum et curationum medicinalium De symptomatibus febrium [Sixième livre d’observations et de cures au sujet des fièvres qui sévissent dans le public, avec les maladies épidémiques, et au sujet des fièvres malignes, contagieuses, pestilentielles, et de la peste ; y sont décrites avec soin leurs causes, signes, pronostics et traitement. Par M. Petrus Forestus (Pierre Van Foreest, v. note [13], lettre 401), natif d’Alkmaar. On y a ajouté le septième livre d’observations et de cures médicales concernant les symptômes des fièvres] (Leyde, Plantin chez Franciscus Raphelengius, 1588, in‑8o) est une suite d’observations commentées, au nombre de 61 pour le 6e livre (dont huit, ix‑xvi, sont consacrés à la peste de Delft, pestis Delphensis, en 1557) et de 41 pour le 7e.

Feuilleter le livre ne permet pas de trouver d’explication certaine au propos de Guy Patin. Dans Hippocrate, la description de la « peste » d’Athènes (en 430 av. J.‑C.) occupe toute la troisième section du livre iii des Épidémies ; mais Thucydide en a donné la plus célèbre relation (v. note [3], lettre 561).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 22 février 1667. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0901&cln=3

(Consulté le 07.05.2021)

Licence Creative Commons