À Claude II Belin, le 28 octobre 1631
Note [35]

Barthélemy Barralis (Gap 1579-Paris 3 juin 1659), docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1617, avait été médecin ordinaire de la reine Margot (première épouse d’Henri iv, v. note [4], lettre latine 456) et accédait à cette fonction auprès de Louis xiii (Baron). Il a laissé les Paradoxes de la peste, où il est montré clairement comme on peut vivre et demeurer dans les villes infectées, sans crainte de la contagion [la peste, v. note [6], lettre 7]. Traduits en français de l’italien de Sylvestre Facio par B. Barralis, docteur régent en la Faculté de médecine de Paris (Paris, Fleury Bourriquant, 1620, in‑8o), ouvrage composé sous forme de dialogues répartis en sept journées, dédié à « Monsieur Hérouard [sic] chevalier, seigneur de Vaugrigneuse, conseiller au Conseil d’État et premier médecin du roi ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 28 octobre 1631. Note 35

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0006&cln=35

(Consulté le 30.10.2020)

Licence Creative Commons