Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 43.
Note [43]

Le jugement que Guy Patin a porté sur le chanoine Nicolas Belin dans sa lettre du 4 janvier 1633 à son frère Claude ii forme le début de cet article (transcrit entre guillemets anglais) ; v. ses notes [1][3] pour les sources de ses deux citations latines :

  • « C’est un monde de science et le plus opulent trésor d’érudition » ;

  • « pour parler comme Eunape de Sardes, un musée vivant et une bibliothèque qui respire, tout emplie par la famille complète des sciences. »

Le « V.F. » de L’Esprit de Guy Patin prouve ici qu’il est absolument vain de vouloir déchiffrer les initiales employées par ses rédacteurs. La suite de leur propos ne vient pas des lettres de Patin, mais de la satire de Jean-Louis Guez de Balzac {a} intitulée Le Barbon {b} (pages 7‑9), décrivant son personnage éponyme, dont le nom est à prendre dans le sens défini par notre glossaire :

« Quelle confusion, bon Dieu, et quelles ténèbres ! Vous avez ouï parler de cet amas rude et indigeste qui précéda la disposition et la beauté des choses que nous voyons : voilà l’image de l’esprit et de la doctrine du Barbon. Il y a moins de différence entre le Chaos et le Monde qu’entre la manière dont il sait et celle dont il faut savoir. Il a de quoi alléguer mal à propos cinquante ans durant. Madame Des Loges {c} disait de lui que c’était une bête qu’on avait chargée de tout le bagage de l’Antiquité. Pour moi, qui ne lui veux pas dire des injures, si j’avais à faire sa définition, je dirais que c’est une bibliothèque renversée, et beaucoup plus en désordre que celle d’un homme qui déménage. » {d}


  1. V. note [7], lettre 25.

  2. Paris, Augustin Courbé, 1648, in‑8o) de 167 pages.

  3. V. note [57] du Patiniana I‑3.

  4. Les italiques sont fidèles à ceux de la source imprimée. Le portrait du Barbon dessiné en tête de l’ouvrage complète la description.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-4, note 43.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8217&cln=43

(Consulté le 05/03/2024)

Licence Creative Commons