Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701)
Note [47]

Pithœana (pages 500‑501) :

« Bodin était sorcier, comme m’a raconté M. le président Fauchet, {a} qu’un jour ils parlaient d’aller ensemble, un escabeau {b} se remua, et Bodin dit : “ C’est mon bon ange qui dit qu’il n’y fait pas bon pour moi. ”

Ce qui suit < au sujet > de Bodin est tiré d’une feuille volante attachée à la fin du manuscrit, et qui est écrite de la main de M. Antoine Allen, aïeul maternel de M. Desmarets. {c}

“ Monsieur de Thou parle du dit sieur Bodin […] ; {d} mais outre ce que ledit Sieur président de Thou en rapporte, j’ai appris de feu Monsieur François Pithou, sieur de Bierne, {e} et le bruit en était assez commun, qu’il inclinait au judaïsme ; mais bien plus, qu’il avait un démon ou esprit familier, semblable à celui de Socrate, dont Platon fait mention, et Apulée, de Deo Socratis, {f} qui le dissuadait de faire ce dont il le consultait, s’il ne lui était expédient, mais jamais ne lui donnait conseil d’entreprendre, nunquam ad hortandum, sed ad prohibendum. {g} De fait que, parlant à ses amis de ses affaires et lui conseillant d’entreprendre quelque chose, à l’instant ils entendaient quelqu’un des meubles de sa chambre, comme un escabeau ou autre semblable, faire bruit en branlant, et que lors il disait : ‘ Mon génie ne me le conseille pas. ’ Ce que j’ai voulu remarquer particulièrement pour moi, afin de soulager ma mémoire, non pour rien ôter à l’honneur d’un si brave homme, en l’âme duquel je ne puis me persuader tant de malice avoir pu demeurer avec tant de science. ” »


  1. Claude Fauchet (Paris 1530-ibid. 1602), premier président de la Cour des Monnaies et historiographe du roi sous Henri iv, est sutout connu pour ses ouvrages historiques, réunis dans ses Œuvres (Paris, Jean de Heucqueville, 1610, in‑4o) ; v. notule {a}, note [35], lettre 1019, pour une citation de ses Origines des chevaliers, armoiries et hérauts (Paris, 1600).

  2. Tabouret en bois, non rembourré.

  3. V. note [14], lettre 76, pour Samuel Desmarets.

  4. Dans Thou fr, les deux références citées ici correspondent :

    1. au livre xciv, année 1589 (volume 10, page 530),

    2. et au livre cxvii, année 1596 (volume 13, pages 54‑55).

  5. Imprimé Buzne dans le Pithœana : François Pithou, auteur de la présente note, était sieur de Bierne, comme il est écrit dans la bordure de son portrait.

  6. « Du dieu de Socrate » est l’un des écrits d’Apulée (v. note [33], lettre 99) qui a survécu au temps. V. supra note [46] pour Gabriel Naudé sur cette curiosité socratique.

  7. « sans jamais l’horrifier, mais seulement pour l’empêcher » : latin que citait plus haut le Patiniana (v. supra note [46]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701). Note 47

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8199&cln=47

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons