À Charles Spon, le 30 janvier 1652
Note [52]

François ii Fouquet, vicomte de Vaux (1611-1673), frère aîné de Nicolas et Basile Fouquet, avait d’abord été destiné à une carrière parlementaire : conseiller au grand conseil en 1632, puis au Parlement de Paris l’année suivante, en la cinquième Chambre des enquêtes, il avait résigné sa charge en 1636 pour devenir prêtre (mai 1637), laissant à son frère Nicolas le soin de porter le flambeau familial dans les charges d’État.

Bien pourvu en bénéfices ecclésiastiques (prieuré de Cassan, abbayes de Saint-Séver et de Saint-Sens, etc.) et conseiller d’État en 1638, jouissant de l’appui de Richelieu, de Vincent de Paul et de la Compagnie du Saint-Sacrement (v. note [7], lettre 640), il avait été nommé évêque de Bayonne en 1639, puis d’Agde en octobre 1643. En 1660, après la mort de Claude de Rebé (v. note [2], lettre 416), il allait être nommé archevêque de Narbonne (Petitfils c et Dessert b).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 janvier 1652. Note 52

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0280&cln=52

(Consulté le 04.06.2020)

Licence Creative Commons