À Claude II Belin, le 11 juillet 1648, note 6.
Note [6]

François Henry (Lyon 1615-Paris 1686), avocat au Parlement de Paris, avait dû, en raison de son mauvais état de santé, renoncer au barreau pour s’adonner entièrement à l’étude des sciences mathématiques et naturelles.

On lui doit avec Henri-Louis Habert de Montmor (v. note [13], lettre 337) l’édition des Opera omnia de Pierre Gassendi en 1658 (v. note [19], lettre 442), et avec Friedrich Bitiskius, celle des Opera omnia medico-chemico-chirurgica [Œuvres médico-chirurgicales complètes] de Paracelse (v. note [8], lettre 392).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 11 juillet 1648, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0157&cln=6

(Consulté le 21/05/2024)

Licence Creative Commons