À Pierre Garnier, le 2 novembre 1649
Note [6]

Famiano Strada (v. note [11], lettre 152) était mort à Rome le 6 septembre 1649.

L’annonce était cependant tout à fait prématurée pour Vittorio Siri (Parme 1608-Paris 1685) : entré chez les bénédictins en 1625 sous le nom de Francesco, il avait acquis une certaine réputation comme géomètre à Venise où il enseignait les mathématiques. S’étant déclaré partisan de la France contre l’Autriche dans un écrit relatif aux contestations sur la succession du duché de Mantoue, il avait gagné la protection de Richelieu et plus tard, celle de Mazarin qui lui fit accorder une pension avec les titres de conseiller, d’aumônier et d’historiographe du roi. Toutefois, Siri ne vint en France qu’en 1649 et ne s’y fixa qu’en 1655, comme résident du duc de Parme avec le bénéfice de l’abbaye Sainte-Marie de Valmagne (à Villeveyrac dans l’Hérault).

Son principal ouvrage est le Mercurio, overo historia de’ correnti tempi [Mercure, ou la véritable histoire des temps présents] (Casal, Christoforo della Casa, 1644-1682, 17 volumes in‑4o) qui relate l’histoire des années 1635 à 1682, 15 tomes en 17 volumes in‑4o). Les livraisons se sont réparties comme suit : tomes i‑ii, Casal [Venise], C. della Casa, 1644 ; tome iii, Lyon, Jean-Antoine Huguetan et Marc-Antoine Ravaud, 1652 (v. note [38], lettre 286) ; tomes iv‑x, Casal, Giorgio del Monte, 1655‑1668 ; tomes xi‑xiii, Paris, Cramoisy, 1670‑1674 ; tomes xiv‑xv, Florence, I. della Nave, 1682. S’y est ajouté le Memorie recondite dell’ anno 1601 sino al 1640 [Mémoire sur les années 1601 à 1640] (Rome et Paris, 1676-1679) (G.D.U. xixe s. et L.J).

V. note [2], lettre 126, pour Didier Hérauld.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Pierre Garnier, le 2 novembre 1649. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0204&cln=6

(Consulté le 30.10.2020)

Licence Creative Commons