De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 60.
Note [60]

P. Cunæi Satyra Menippea Incastrata. Item D. Iuliani Imperatoris Satyra.

[La Satire Ménippée non châtrée de Petrus Cunæus, {a} ainsi que la Satire de l’empereur Julien]. {b}


  1. V. note [23], lettre 155.

    Le titre complet de son pamphlet est :

    Sardi Venales. Satyra Menippea in hujus seculi homines plerosque inepte eruditos.

    [Sardes à vendre. {i} Satire Ménippée {ii} contre quantité d’hommes sottement érudits de notre siècle]. {iii}

    1. V. note [28], lettre 301.

    2. Titre générique repris par plusieurs ouvrages, pour imiter les Satires Ménippées de Varron (v. note [1], lettre 14).

    3. En feuilletant, j’ai vu passer les noms des humanistes Jean Pic de la Mirandole, Hermolao Barbaro, Rodolphus Agricola ou Mélanchthon. Les théologiens y sont critiqués pages 90 et suivantes, mais sans attaques ad hominem.

  2. Leyde, Justus Livus, 1632, in‑12. Le titre complet de la seconde partie (pages 105‑246) est : D. Iuliani Imperatoris Cæsares, sive Satyra in Romanos imperatores. Interprete Petro Cunæo. In limine est ejusdem Præfatio in Julianum [Les Césars de l’empereur Julien, ou Satire contre les empereurs romains, dans la traduction de Petrus Cunæus, avec au début sa préface sur Julien] ; le texte grec (Ιουλιανου αυτοκρατορος Καισαρες) est transcrit à la suite du latin. Il s’agit d’un des ouvrages écrits par Julien, dit l’Apostat (v. note [15], lettre 300).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Christiaen Utenbogard, le 21 août 1656, note 60.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9065&cln=60

(Consulté le 29/02/2024)

Licence Creative Commons