À Sebastian Scheffer, le 4 juin 1665, note 7.
Note [7]

V. note [88], lettre latine 351, pour l’« errata de Caspar Hofmann sur les Médicaments officinaux », ouvrage qui avait été publié à Paris en 1646. Ayant oublié que ce manuscrit d’Hofmann était en sa possession, Guy Patin avait entamé la longue liste de corrections qui forme l’essentiel de sa précédente lettre à Sebastian Scheffer ; il l’a datée du 24 mai 1665 (v. sa note [89]), mais il annonçait ici qu’il ne l’enverrait que vers la mi-juin, car mettre son brouillon au net exigeait sûrement de lui beaucoup de temps et d’attention.

V. note [2], lettre latine 368, pour la mésaventure postale, heureusement sans conséquence, qui attendait un des deux errata des Médicaments officinaux (celui de Patin ou, plus probablement, celui d’Hofmann).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 4 juin 1665, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1388&cln=7

(Consulté le 21/07/2024)

Licence Creative Commons