À André Falconet, le 30 octobre 1670

Note [6]

La laideur physique de Paul Pellisson-Fontanier, auteur d’une Histoire de l’Académie française, {a} ancien secrétaire de Nicolas Fouquet, était tenue pour remarquable. Chapelle et Bachaumont s’en sont moqués dans leur Voyage curieux {b} quand ils racontent avoir assisté à une assemblée de précieuses à Montpellier (édition de Paris, 1825, pages li‑lii) :

« Mais bien qu’elles fissent de nouveaux efforts à cause de nous, elles ne paraissaient que des précieuses de campagne et n’imitaient que faiblement les nôtres de Paris. Elles se mirent exprès sur le chapitre des beaux esprits afin de nous faire voir ce qu’elles valaient par le commerce qu’elles ont avec eux. Il se commença donc une conversation assez plaisante.

Les unes disaient que Ménage {c}
Avait l’air et l’esprit galant ;
Que Chapelain {d} n’était pas sage ;
Que Costar {e} n’était pas pédant.

Les autres croyaient Monsieur de Scudéry {f}

Un homme de fort bonne mine,
Vaillant, riche et toujours bien mis,
Sa sœur une beauté divine,
Et Pellisson un Adonis. »


  1. Paris, 1653, v. note [2], lettre 329.

  2. Dont des copies circulaient alors sous le manteau, v. note [8], lettre 715.

  3. Gilles Ménage.

  4. Jean Chapelain, v. note [15], lettre 349.

  5. L’abbé Pierre Costar, v. note [5], lettre 323.

  6. Georges de Scudéry et (trois vers plus bas) sa sœur Madeleine, v. notes [68] et [69], lettre 336.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 30 octobre 1670, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0996&cln=6

(Consulté le 07/06/2023)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.