À Claude II Belin, le 7 décembre 1632
Note [10]

La dédicace de ce quatrième livre de la Pratique médicale est datée de Wittemberg (Saxe-Anhalt), le 1er septembre 1632 :

Serenisimæ ac Potentissimæ Principi et Domina, Dominæ Mariæ Eleonoræ, Suecorum, Gothorum ac Vandalorum Reginæ Magnæ, Finnoniæ Principi, Esthoniæ, Careliæque Duci Dominæ Ingriæ, etc. Natæ Marchionissæ ex Electorali Brandeburg. prosapia…, Dominæ meæ clementissimæ, salutem et felicitatem perpetuam P.

[Je souhaite la santé et la félicité perpétuelle à la sérénissime et toute-puissante princesse et souveraine, Marie Éléonore, grande reine des Suédois, des Goths et des Vandales, princesse de Finlade, d’Estonie et de Carélie, duchesse souveraine d’Ingrie, etc. Née marquise de la famille électorale de Brandebourg…, ma clémentissime souveraine].

Marie-Éléonore de Brandebourg (Königsberg 1599-Stockholm 1655), fille de l’électeur de Brandebourg, Jean-Sigismond de Hohenzollern, avait épousé en 1620 Gustave ii Adolphe, roi de Suède. Ce dernier venait d’être tué, le 6 novembre 1632, à la tête de ses troupes, lors de la bataille de Lutzen, gagnée par les Suédois contre les troupes impériales que menait Wallenstein, général catholique allemand. Un seul enfant était né de leur union, en 1626, Christine (v. note [11], lettre 127), qui allait être proclamée reine le 14 mars 1633.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 décembre 1632. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0013&cln=10

(Consulté le 10.07.2020)

Licence Creative Commons