À Charles Spon, le 17 novembre 1662
Note [10]

Codex Theodosianus cum perpetuis commentariis Iacobi Gothofredi, Viri Senatorii et Iurisconsulti huius sæculi eximii. Præmittuntur chronologia accuratior, cum chronico historico, et prolegomena : subjiciuntur Notitia Dignitatum, Prosopographia, Topographia, Index rerum, et Glossarium nomicum. Opus posthumum ; diu in foro et schola desideratum, recognitum et ordinatum ad usum Codicis Iustinianei, opera et studio Antonii Marvillii Antecessoris Primicerii in Universitate Valentina.

[Code Théodosien {a} avec les commentaires continus de Jacques Godefroy, {b} éminent conseiller de parlement et jurisconsulte de ce siècle. Précédé d’une chronologie très soigneuse, avec une chronique historique, et de prolégomènes ; suivi d’une notice des dignités, d’une prosopographie, d’une topographie, d’un index des choses et d’un glossaire des noms. Ouvrage posthume, longtemps désiré à la Cour et à l’Université, inspecté et mis en ordre suivant le Code justinien par les soins et le travail d’Antoine de Marville, {c} professeur de droit et doyen d’âge en l’Université de Valence]. {d}


  1. Établi sur l’ordre de l’empereur romain d’Orient Théodose ii au ve s. (v. notule {b-viii}, note [56] du Patiniana I‑4), le Code théodosien est un recueil des ordonnances et des lois qui avaient été promulguées dans l’Empire depuis le règne de Constantin ier (306-337, v. notes [24] du Naudæana 3).

    Avec le Digeste justinien (v. note [22], lettre 224), qui l’a mis à jour un siècle plus tard, il forme la base écrite du droit romain, rédigé pour la première fois au ve s. av. J.‑C. (Douze Tables, v. note [11] de l’Autobiographie de Charles Patin).

  2. Mort en 1652, v. note [5], lettre latine 360.

  3. Éminent juriste (1609-1693) qui a aussi exercé la profession d’avocat à Grenoble.

  4. Lyon, Jean-Antoine ii Huguetan et Marc-Antoine Ravaud, 1665, in‑fo de 462 pages, pour le premier de 6 tomes en 4 volumes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 17 novembre 1662. Note 10

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0736&cln=10

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons