À Charles Spon, le 10 août 1657
Note [12]

Claude ii Saumaise, sieur de Saint-Loup, deuxième fils de Claude i, était devenu l’aîné après la mort de son frère Bénigne-Isaac, en 1655 (v. note [15], lettre 458) ; il a édité à Dijon, en 1660, la Responsio de son père à Milton (v. note [1], lettre 642).

Anne Mercier (v. note [5], lettre 95), la veuve de Claude i Saumaise, retirée à Paris, était morte le 19 avril 1657. Son fils cadet « qu’elle aimait plus que les autres », dont parlait ici Guy Patin, pouvait être (au sens relatif) Josias, le puîné de Claude ii, ou (au sens absolu) Louis-Charles, le benjamin des cinq fils.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 août 1657. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0488&cln=12

(Consulté le 29.11.2020)

Licence Creative Commons