À Charles Spon, le 7 juin 1649
Note [20]

Robert i Miron (vers 1566-1641), seigneur de Tremblay et de Sève, petit-fils de François i et neveu de Marc, était fils de Gabriel iii, frère de François ii et père de Robert ii (v. note [9], lettre 82). Reçu conseiller au Parlement de Paris en 1595, il devint président aux Requêtes du Palais, conseiller d’État en 1604, avant d’être élu prévôt des marchands de Paris pour deux ans en 1614. Président du tiers état aux états généraux de cette même année, il s’y fit remarquer par son patriotisme, dénonçant avec véhémence, dès la séance d’ouverture et à nouveau lors de la clôture, les abus de la régence aux dépens du pauvre peuple. Louis xiii le choisit pour être son ambassadeur en Suisse (1617-1627) avant de l’envoyer comme intendant en Languedoc (J.‑M. Constant in D.G.S. et Popoff, no 1771).

C’est à la mère de Robert i Miron, née Madeleine Bastonneau, que remonte le cousinage ancestral entre Jeanne Janson, épouse de Guy Patin, et les Miron (v. note [9], lettre 10).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 7 juin 1649. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0180&cln=20

(Consulté le 20.01.2021)

Licence Creative Commons