Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701)
Note [21]

Tommaso (Thomas) de Vio fut surnommé Cajetanus parce qu’il était natif de Gaète dans le Latium (1469-Rome 1534). Entré chez les dominicains (frères prêcheurs) en 1484, il abandonna son prénom de Jacopo pour celui de Tommaso. Docteur en théologie, il avait enseigné à Pavie et à Rome, et fit une brillante carrière ecclésiastique : maître général de son Ordre (1508-1518), il fut nommé cardinal en 1517 et doté d’éminentes charges pontificales. The cardinals of the Holy Roman Church ont inséré cette remarque (traduite de l’anglais) dans leur article sur Vio :

« Légat a latere {a} à la diète d’Augsbourg en 1518, {b} à la demande de l’Électeur de Saxe, {c} on lui confia la tâche d’examiner et d’évaluer les enseignements de Martin Luther. L’année précédente, le cardinal avait écrit, sans connaître les thèses de Luther, qu’il avait raison de dire que l’Église n’était pas encore parvenue à une position ferme sur la doctrine de la dispense ; {d} quant à la doctrine de la confession, {e} le cardinal Cajetan semblait aussi la tenir pour un sujet ouvert à controverse. Luther arriva avant lui à la diète d’Augsbourg ; l’entrée du cardinal, dans toute la splendeur de la pompe ecclésiastique, ne servit qu’à en faire, pour Luther, une caricature du curial romain profondément détesté par les Allemands. En outre, la philosophie thomiste représentée par le cardinal {f} avait traditionnellement été en compétition avec la philosophie augustinienne de l’Ordre religieux {g} auquel appartenait Luther. En 1519, le cardinal Cajetan contribua à rédiger la bulle d’excommunication contre Luther. » {h}


  1. Représentant direct du pouvoir pontifical.

  2. Diète réunie par l’empereur Maximilien ier pour désigner son successeur et statuer sur le cas de Luther qui avait refusé d’aller rendre compte de ses actes à Rome.

  3. Frédéric iii le Sage, favorable à Luther.

  4. Autorisation papale de ne pas respecter quelque prescription de l’Église.

  5. V. notule {c}, note [54] du Borboniana 5 manuscrit.

  6. Cajetan a rédigé d’abondants commentaires sur les écrits de saint Thomas d’Aquin (v. note [24], lettre 345), qui ont été ajoutés à plusieurs éditions ultérieures de sa Somme théologique.

  7. Luther était moine de l’Ordre mendiant des augustins.

  8. V. note [22], lettre 288 pour les propos fort médisants de Joseph Scaliger sur Cajetan.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Patiniana I‑4 (1701). Note 21

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8199&cln=21

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons