À Charles Spon, le 6 novembre 1657
Note [25]

Énorme et perfide médisance de Guy Patin : nulle autre source n’autorise sérieusement à croire que les deux livres d’Experimenta nova…, publiés en 1651 et 1654 (v. note [4], lettre 360), où étaient découverts et décrits le canal thoracique et le réservoir du chyle (toujours nommé citerne de Pecquet), n’ont pas été rédigés par Jean Pecquet en personne. Il n’en est pas moins vrai que Pecquet n’a jamais pris la peine de répondre aux insultes que Jean ii Riolan avait écrites contre lui et les docteurs pecquétiens en 1655 (v. note [1], lettre 414).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 novembre 1657. Note 25

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0500&cln=25

(Consulté le 06.12.2020)

Licence Creative Commons