À Charles Spon, le 1er avril 1653
Note [26]

« Il a tout été, et ça ne lui a servi à rien » : Omnia fui et nihil expedit, paroles de Septime Sévère (Histoire Auguste [v. note [31], lettre 503], Severus, chapitre xviii, § 11, page 333).

En tête de ce paragraphe, Guy Patin a ajouté falsum [c’est faux] : Jean ii Casimir, roi de Pologne, après avoir été jésuite et cardinal (v. note [12], lettre 263), mourut en 1672 à Nevers, ayant abdiqué en 1668. Son frère cadet, Charles Vasa (1613-1655), duc de Ratibor, quatrième fils de Sigismond iii et de Constance d’Autriche, était évêque de Breslau (v. note [6], lettre de Charles Spon, le 24 avril 1657). Au début du paragraphe, « après la reine » signifie probablement que la fausse nouvelle émanait de l’entourage d’Anne d’Autriche.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1653. Note 26

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0308&cln=26

(Consulté le 07.04.2020)

Licence Creative Commons