Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit, note 28.
Note [28]

Il est question du même Nicolas trois articles plus bas dans le Borboniana (v. infra note [33] et [34]).

La prosopographie de Popoff abonde en renseignements sur les familles parlementaires des Fortia (no 97) et des Forget (no 1228), en confirmant le déplorable mépris des juifs qui était alors de règle chez les chrétiens.

  • Bernard i de Fortia, mort en 1629, avait été reçu conseiller au Parlement de Paris en 1585. V. note [2], lettre 777, pour son fils Bernard ii. Ils descendaient d’un marchand bourgeois de Tours, lui aussi prénommé Bernard, « qui était sorti d’une race juive. C’est sur ce fait que l’on fit autrefois, sur cette famille, les vers suivants, à l’occasion de leurs anciennes armes, qui étaient d’or à l’aigle éployée de sable, accosté de deux fleurs de lis, de même, et trois clous de gueules en chef : “ Rends l’or à cil qui [ceux à qui tu] l’as arraché, l’aigle à l’Empire et les lis à la France. Retiens les clous car par les tiens Christ fut attaché. ” »

  • Pierre Forget (natif de Tours, mort en 1560), argentier de la reine Éléonore d’Autriche, deuxième épouse de François ier, avait épousé Françoise de Fortia, l’une des dames de la reine. Leur fils Jean, seigneur de Fresnes, conseiller au Parlement de Paris en 1567, puis président au mortier en 1590, assura d’importantes charges auprès du roi Henri iv, de Gabrielle d’Estrée et de leur fils César de Vendôme. Il mourut sans descendance en 1611, âgé de 72 ans.

    Son frère puîné, Pierre, conseiller secrétaire des commandements du roi, mourut lui aussi sans descendance, et avec lui s’éteignit la branche mâle des Fresnes-Forget. C’est probablement l’impie dont parlait le Borboniana, et le secrétaire d’État qui figure dans la notice biographique de Jean Patin, grand-oncle de Guy (v. notule {b}, note [12], lettre 106).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Bornoniana 4 manuscrit, note 28.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8205&cln=28

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons