À Claude II Belin, le 16 décembre 1645
Note [3]

« Ce Courtaud, doyen, a écrit un lamentable libelle sur ces controverses ; malheur aux misérables s’il n’y voit pas plus clair dans la manière de soigner les maladies. » V. notes [3], lettre 129, pour le discours de Siméon Courtaud, et [59], lettre 104, pour l’arrêt du Parlement contre Renaudot et les deux discours latins de Michel de La Vigne. La Diffibulatio (v. note [4], lettre 137) et le Cantherius in fossa (v. note [56], lettre 348) allaient venir bientôt.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 16 décembre 1645. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0130&cln=3

(Consulté le 25.01.2021)

Licence Creative Commons