À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649
Note [3]

Les Commentaires de César (Paris, veuve de Jean Camusat et Pierre Le Petit, 1650, in‑4o de 623 pages) :

  • traduction de N. Perrot d’Ablancourt, auteur de l’épître dédicatoire au Grand Condé ;

  • accompagné des Remarques sur la carte de l’ancienne Gaule tirée des Commentaires de Césat. Par le Sr Sanson d’Abbeville, géographe du roi (1649, 96 pages ; seconde édition revue, corrigée et augmentée, Paris, 1652, in‑4o de 94 pages).

Nicolas Perrot, sieur d’Ablancourt (Châlons-en-Champagne 1606-Paris 17 novembre 1664), littérateur dont la production consista en de multiples traductions des auteurs classiques, grecs et latins, avait été reçu à l’Académie française en 1637. Plus tard, Colbert le proposa comme historiographe à Louis xiv, qui le refusa pour cause de protestantisme. Voltaire (Siècle de Louis xiv) a dit d’Ablancourt : « traducteur élégant et dont on appela chaque traduction “ la belle infidèle ”. » V. notes :

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0203&cln=3

(Consulté le 26.11.2022)

Licence Creative Commons