À Charles Spon, le 16 novembre 1649
Note [31]

V. note [7], lettre 134, pour les deux livres des Medicamentis officinalibus de Caspar Hofmann (Paris, 1646). Guy Patin s’interrogeait sur deux entrées la page 607 de l’index (haut de la première colonne), sur Galien, où chaque série de trois nombres donne le livre, le chapitre et le paragraphe.

  • « On met en accusation les écrits de Galien, etc. » {a}

  • « En Inde il en existe de fort différents des nôtres. » {b}


    1. Avec trois références :

    2. Avec deux références :


En consultant la table de la seconde édition (Francfot, 1667, v. note [7], lettre 134), je n’ai pas obtenu de meilleur résultat qu’avec la première. Quoi qu’il en soit, ce passage prouve, comme ailleurs dans ses lettres, que Guy Patin était grand amateur des index et déplorait légitimement qu’ils fussent inexacts.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 novembre 1649. Note 31

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0207&cln=31

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons