À Claude II Belin, le 4 novembre 1631
Note [33]

« Adieu, vivez bien, et souvenez-vous de nous, “ aussi longtemps que le maître de Rome habitera auprès de l’immuable rocher du Capitole et qu’il détiendra le pouvoir ” » ; Virgile (Énéide, chant viiii, vers 447-449) :

Nulla dies umquam memori vos eximet ævo,
Dum domus Æneæ Capitoli immobile saxum
Accolet imperiumque pater Romanus habebit
.

[Nul jour ne vous enlèvera au souvenir des âges, tant que la maison d’Énée sera voisine de l’immuable rocher du Capitole {a} et que le maître de Rome {b} conservera le pouvoir].


  1. L’une des sept collines de Rome, le Capitole était le symbole de la pérennité de la Cité (Urbs) ; la Roche Tarpéienne (Saxum Tarpeium) était son point culminant (d’où on précipitait les condamnés à mort, v. note [8], lettre 626).

    V. note [14], lettre d’Adolf Vorst, datée du 4 septembre 1661, pour Énée, le mythique fondateur de Rome.

  2. Le maître de Rome [pater Romanus] était l’empereur Auguste (v. note [6], lettre 188) pour Virgile, mais le pape pour Guy Patin (Jupiter capitolin).

Virgile (Publius Vergilius Maro, Andes près de Mantoue 70-Brindisi 19 av. J.‑C.) est l’un des plus grands poètes latins de l’Antiquité. Patin savait par cœur et a cité la plus grande partie de ses œuvres : Énéide (Æneis, 12 chants), Géorgiques (Georgica, 4 livres), Bucoliques (Bucolica ou Eclogæ).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 novembre 1631. Note 33

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0007&cln=33

(Consulté le 10.12.2022)

Licence Creative Commons