À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667
Note [4]

Johannes Andreas Bosius (Boesius, Bose ; Leipzig 1626-Iéna 1674), philologue et professeur d’Histoire à Iéna, n’a pas donné d’édition de Flavius Josèphe (v. note [18], lettre 95), mais allait publier une thèse intitulée :

C.B.D. in Periocham Flavii Josephi de Jesu Christo, Exercitatio historico-critica προ παρασκευασικη : in qua inter alia prolixe disseritur de chronologia scriptorum Eusebii, et corruptelis chronici Eusebiani. Quam in florentissima Jenensium Academia Præsidente Ioanne Andrea Bosio, Historiarum Professore ordinario, ad d.    Aprilis publice discutiendam proponit M. Joannes Jacobus Porzelius Isna Algavus.

[Avec la bénédiction de Dieu. Thèse historico-critique préparatoire sur le passage de Flavius Josèphe au sujet de Jésus-Christ ; {a} on y discute, entre autres et abondamment, de la chronologie des écrits d’Eusèbe {b} et des corruptions de la chronique eusébienne. M. Joannes Jacobus Porzelius, natif d’Isny im Allgäu en Holstein, {c} la soumet publiquement à la discussion le    septembre, {d} sous la présidence de Johannes Andreas Bosius, professeur ordinaire d’histoire]. {e}


  1. V. notes [4] et suivantes, lettre 530.

  2. Eusèbe Pamphile de Césarée, v. note [23], lettre 535.

  3. Bade-Wurtemberg.

  4. Quantième du mois laissé en blanc.

  5. Iéna, Joannes Nisius, 1668, in‑4o de 60 pages.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Heinrich Meibomius, le 18 février 1667. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1456&cln=4

(Consulté le 27.11.2022)

Licence Creative Commons