À Werner Rolfinck, le 26 octobre 1667, note 4.
Note [4]

V. note [1], lettre latine 443, pour ces autres thèses médicales d’Iéna, envoyées par Johann Theodor Schenck : expédiées par Sebastian Scheffer et autres que les 25 dont Guy Patin avait accusé réception au début de la lettre qu’il avait écrite le même jour à Johann Georg Volckamer, elles étaient enfermées dans un tonnelet distinct de celui que le syndicat des imprimeurs parisiens retenait à la douane (v. note [3], lettre latine 432).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Werner Rolfinck, le 26 octobre 1667, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1473&cln=4

(Consulté le 29/05/2024)

Licence Creative Commons